Accueil › Films › La Chèvre FRENCH DVDRIP 1981

La Chèvre torrent film

La Chèvre FRENCH DVDRIP 1981

La Chèvre FRENCH DVDRIP 1981

Poids du fichier: 1.37 GB
Seeds : 1187
Leechs : 415
Nom : La Chèvre torrent film
telecharger le fichier torrent

Télécharger le Torrent

Trailer
Critiques : avis d'internautes

Sans tabou et décomplexé, Àlex joue à loisir avec des codes qu’il maîtrise à la perfection. Toi, le vilain grincheux, ça te semble abscons et – prépare toi au divin courroux – prétentieux. Tu grinces des dents. Àlex rit. Et son public avec lui. Et rit de tout. Et avec n’importe qui. La religion catholique et son pendant diabolique – funestement inadaptées à la sauvage modernité – sont incarnées par ce fabuleux prêtre échappé d’une comedia italienne et son acolyte, métalleux mal dégrossi au.

Il faut reconnaître que ça démarre fort bien (en trombe même) mais qu'il s'agit hélas d'un feu de paille. en fait. Une tempête de bulles dans un verre de bière éventée pour un film en mousse en somme. C'est que trop rapidement, la bouffonnerie la plus complète s'empare de cette oeuvre désoeuvrée pour n'en faire qu'une immense stupidité. Tout là-dedans tourne au grotesque avec l'aide non seulement de ce scénario de plus en plus débile mais aussi la participation coupable des.

Le Jour de la bête est un film très réussi basé sur une recette fort sympathique. Tout d'abord, il faut bien le dire, il y a un travail sur le scénario à saluer. Le film bénéficie à la fois d'idées recherchées et en même temps ne se complique jamais, réussissant par la même à divertir le spectateur qui peut se reposer le cerveau. Le film n'est pas "prise de tête", et réussis.

Je m'attendais à un film d'horreur à l'humour gras indigeste. Et je me suis trompé. Et pas qu'un peu. Un prêtre a réussi à décrypter l'Apocalypse de Saint Jean de Patmos après des années d'études (bon, la conclusion de kabbaliste à la petite semaine à laquelle il aboutit est un peu "limite", mais au moins, il y a un semblant d'explication un minimum référencée, et largement aussi valide,.

Je me souviens encore de ma première rencontre avec Alex de la Iglesia. C'était en 1996, dans un petit vidéoclub anonyme dans mon patelin. A cette époque, les vidéoclubs s'occupaient principalement de faire de la location de films. On n'y trouvait pas vingt saveurs de chips différentes et deux fois plus de boissons sucrées en tout genre, ni de tabac, ni de toute autre sorte de conneries..

Un grand moment de plaisir décomplexé qui prouve tout le talent, mais surtout la singularité enthousiasmante, de ce réalisateur inspiré qu'est De La Iglesia. Dans ce jour de la bête, il joue de sa surprenante capacité à accorder les genres pour mettre sur pied des moments qui oscillent entre drame, comédie ou critique sociale corrosive avec une légèreté nécessaire. C'est avec un sourire franc.

Film assez surprenant. Tout d'abord, le film remplit son contraten tant que pure divertissement. On ne s'ennuie pas une seconde, d'ailleurs le film ne dure que 90mn et toute l'enquête se déroule en une nuit. Les scènes sont bien fichues, les plans sont sympas, Alex n'essaie pas d'en foutre plein la vue, il s'efforce simplement de raconter son histoire au mieux. Le film est bien rythmé, entre.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :