Accueil › Films › Stoker Hills FRENCH WEBRIP LD 2021

Stoker Hills torrent film

Stoker Hills FRENCH WEBRIP LD 2021

Stoker Hills FRENCH WEBRIP LD 2021

Poids du fichier: 685.69 MB
Seeds : 943
Leechs : 330
Nom : Stoker Hills torrent film
telecharger le fichier torrent

Télécharger le Torrent

Trailer
Critiques : avis d'internautes

Stoker est un film plus que plaisant pour peu qu’on décide de jouer le jeu du film de genre. Peu surprenant, très codifié, Park Chan-wook nous fait un peu ce que De Palma fit en son temps (et continue de faire, d’ailleurs) avec Hitchcock : l’Oncle Charlie revient, après Shadow of a doubt, pour un hommage qui se permet des audaces impossibles en sn temps, au risque du grotesque. Qu’on se le dise, la censure avait un mérite, celui de déployer des trésors de subtilité dans l’art délicat du.

SPOIL(S) INSIDE Park Chan-wook filme bien, sait choisir ses cadres et associe les couleurs avec maestria. le souci, c'est qu'il le sait, le bougre. Trop. C'est ultra-maniéré, tape à l'oeil et, question de goût personnel : les changements de plans toutes les 2 secondes lors des moments de tension, ça me fatigue les yeux, ça me fatigue tout court. Le scénario est si prévisible et bourré de clichés que c'en serait presque fendard si l'on était pas plus occupé à se pincer toute partie charnue.

Premier film en anglais du génial Park Chan-wook, Stoker avait de multiples raisons de se planter : script écrit par Wentworth Miller de Prison Break (!), possible perte de liberté du réalisateur face aux pressions de la production, difficultés à diriger des acteurs non-Coréens. Il n'en est rien. Il s'agit d'un film maîtrisé reposant sur un trio d'acteurs très convaincant.

Il est extrêmement simple de détester Stoker. Il y a en effet une telle débauche d'idées visuelles, une telle surenchère de mise en scène, de montage, d'esthétisme (y a qu'à voir le générique) pour pouvoir se sentir repoussé soit par le style lui-même, soit par l'hyper-présence de la personnalité de Park Chan-wook. Mais là où ses compatriotes ont en partie (ou totalement) raté leur entrée sur.

Quand le charme et la violence du cinéma asiatique de Park Chan-Wook rencontrent le monde hollywoodien, ça donne ça : Stoker ! Je l’avais redouté, je l’avais attendu, je l’avais espéré, et ne me voilà point déçue. N’ayant vu auparavant qu’Old Boy du réalisateur, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, juste que la bande annonce était exquise : Entendre Death in vegas, apercevoir une jeune.

Répondant momentanément aux sirènes d'Hollywood, le sud-coréen Park Chan-Wook offre ses services pour mettre en images un scénario signé Wentworth Miller, le héros tatoué de la série "Prison break" en personne, plus ou moins disparu des radars depuis l'arrêt de la série, si l'on excepte sa participation vite oubliable au navrant "Resident evil: After life". Hommage au génie du suspense Alfred.

Et bien moi j'ai aimé. Mais alors vraiment. Le film est loin d'être porté aux nues par les notes et critiques ; néanmoins, c'est l'une de mes belles découvertes de l'année 2013. Le pitch est pourtant d'une simplicité totale. Une histoire de frère caché, de la vengeance, du meurtre de psychopathe, les secrets de familles non, décidemment le scénario n'a pas cherché à faire d'ans l'originalité.

Ces fichiers peuvent vous intéresser :